Une journée de formation pour se préparer à l’adoption

Une journée de formation pour se préparer à l’adoption

L’association Enfance et familles d’adoption lance un programme de formations nomade. La première journée, « De la construction du projet à l’arrivée de l’enfant », a lieu samedi 25 novembre à Alençon.

L’antenne ornaise d’Enfance et familles d’adoption (EFA), association qui accompagne les familles adoptives et les enfants adoptés, organise une journée de réflexion sur les démarches pré-adoption, samedi 25 novembre 2017 à la Maison de la vie associative, à Alençon.

Elle s’adresse à tous les foyers – couples hétérosexuels, couples homosexuels et personnes seules – qui veulent adopter. « Peu importe où ils en sont dans leurs démarches, souligne Sébastien Marchal, président d’EFA 61. Au stade de l’engagement moral, dossier d’agrément en cours ou agrément obtenu. Pour ces derniers, commence une longue période d’attente, qui peut parfois durer plusieurs années. »L’intérêt de cette journée : « Ne pas rester seul, intervient Hayat Gaudichaud, secrétaire de l’association. En ce qui concerne l’adoption, on ne trouve pas toutes les réponses aux questions qu’on se pose sur Internet. Il ne faut pas rester dans son coin. Ce rendez-vous permet de rencontrer des gens qui ne sont pas dans le jugement et qui empruntent le même parcours que nous, qui connaissent les mêmes difficultés. On a un socle commun. »

D’autres journées à venir

À terme, l’objectif de l’association est de lancer un centre de formation nomade, dans les trois départements bas normands et dans la Sarthe. « Nous nous déplacerons à Saint-Lô, à Caen, au Mans, développe Sébastien Marchal. Pour répondre à un besoin local. »

La formule proposée samedi pourra donc être dupliquée dans d’autres villes. Mais l’association compte également proposer des journées autour d’autres thèmes, pour toucher d’autres publics : les parents ayant déjà adopté, les enfants adoptés, mais aussi les professionnels. « Les enseignants par exemple, détaille Hayat Gaudichaud. J’ai adopté trois enfants. L’un d’eux n’était pas prêt pour les apprentissages quand il est arrivé à l’école, car il avait vécu des choses que les autres enfants n’ont pas vécues. Il faut le prendre en compte dans sa scolarité. »

Nos partenaires

loading